LES NEWS - T’choupi passe à l’ebook

Le héros des tout-petits doit à IGS son passage au livre numérique. L’entreprise angoumoisine a été contactée par Nathan pour adapter cinq histoires, disponibles depuis jeudi.

1100811_4201422

Après les livres, après la série animée, T’choupi entame une nouvelle vie. Depuis jeudi, cinq livres numériques sont disponibles sur la boutique d’Apple (1). Plus qu’une transposition virtuelle de l’aventure papier, les ebooks de Tchoupi offrent une multitude d’animations simples et de sons rigolos. Derrière ces publications se cache IGS. L’entreprise de L’Isle-d’Espagnac a été contactée par Nathan. Si les premiers ouvrages sont un succès, il devrait y en avoir beaucoup d’autres.

Pour les parents dont les enfants ont moins de trois ans, T’choupi fait partie de la famille. Thierry Courtin, l’auteur, a publié 89 albums d’une naïveté confondante quand on a perdu son regard d’enfant, mais qui passionnent les plus petits. L’équipe d’IGS a bien respecté cet aspect de l’oeuvre originale. «Les adultes trouvent ça simple», sourit Cyril Bechemain, responsable du développement des livres numériques pour IGS. «Mais les enfants adorent.»

A trois ans, il est normal de s’émerveiller devant un papillon qui surgit d’un bosquet, de s’aumuser d’un poney qui hennit quand on le caresse virtuellement. La dernière double page de chaque livre emporte un large succès. Elle rassemble une trentaine de personnages qui produisent un son quand on les touche. Trop marrant !

IGS travaille au développement de l’ebook depuis avril. «Nathan nous a fourni les sons, les textes et les dessins.» Une équipe de trois personnes a fait le reste dans la ZI3. «On a d’abord travaillé sur une méthode pour que tous les albums soient faits sur la même base.» Un mois de travail préparatoire qui permet maintenant à IGS, si besoin, de publier un nouvel album numérique de T’choupi en quinze jours.

Pour les enfants, il existe trois modes pour profiter du livre. Dont deux où les parents ne sont plus indispensables. Nathan a fait enregistrer une voix off et les dialogues des personnages par des comédiens qui racontent l’histoire au rythme où l’enfant tourne les pages. A chaque page, le lecteur peut cliquer sur la petite étoile qui révèle toutes les animations cachées dans la page. Un monde parfait pour être exploré dans les moindres recoins. Pour IGS, c’est le dixième titre publié dans sa bibliothèque numérique depuis un an. Le premier était consacré à De Gaulle. Depuis, il y a eu L’Herbier des Fées avec Prima Linea, l’exposition Spiegelman avec la Cité de la BD. «Et puis la veille de la sortie de T’choupi, on a aussi publié l’ebook de Zarafa». Là aussi avec Prima Linea, le studio angoumoisin qui a produit ce dessin animé.

IGS a d’autres projets pour enrichir cette ebibliothèque, «mais il est trop tôt pour en parler». Et si T’choupi fonctionne aussi bien en numérique qu’en dessin animé et en album classique, IGS risque d’être très sollicité par Nathan pour publier d’autres épisodes.

Source Charente Libre du 16 juin 2012



Par admin • 19/06/2012 • Catégorie: LES NEWS